Avant de pouvoir se faire entendre, en tant que nouvelle association, nous devons nous faire connaître, surtout des principaux intéressés, les riverains.

Compte tenu des nuisances, et du nombre de personnes qu’elles touchent, cela pourrait sembler facile, mais il n’en est rien. Trop longtemps abandonnés, laissés pour compte, il faut les convaincre qu’il y a un nouvel espoir, notamment avec les nouvelles recommandations de l’OMS et les nouvelles législations bientôt en vigueur qui en découlent.

Nous sommes donc aller aux contacts des riverains, via les réseaux sociaux mais aussi sur le terrain (rencontres, tracts).

Sur les réseaux sociaux

Nous sommes présents sur les principaux réseaux sociaux, qui nous permettent d’échanger souvent avec les riverains, et de récolter leurs témoignages.

Notre page FaceBook

Notre chaîne YouTube

Notre compte Twitter

Sur le terrain

Tout d’abord avec des campagnes de tracts, en ciblant les zones d’habitations survolées par les avions de l’aérodrome de Lognes-Emerainville.

Mais aussi avec des rencontres, lors de différents rassemblements avec les riverains (brocantes, salons d’associations, marchés, etc), dans les villes concernées, mais aussi des des politiques et autres dirigeants administratifs (Mairies).

Étendre notre réseau

En dehors des riverains, des mairies et autres politiciens, nous avons aussi un réseau d’associations luttant dans le même domaine mais à d’autres niveaux.

Et bien sûr, il y a la presse, au sens large, qui avec sa vaste diffusion, touche un public très large.

Newspapers Paper Stack Press  - congerdesign / Pixabay