Notre constat

  • Nuisances sonores trop élevées, trop fréquentes
    • 7 jours sur 7, de 30 minutes avant le lever à 30 minutes après le coucher du soleil
    • bruit en continu sur certaines zones et/ou quand fréquence trop élevée
  • Manque d’information juste et précise sur les zones concernées. Ex pour le PEB:
    • Lden est un indice peu réaliste (moyenne sur 24h)
    • Impacts psychologique et sanitaire non pris en compte (répétitivité incertaine, pics de bruit, impacts sur les écoles, crèches etc)
    • carte des zones impactées imprécise (sous estimation du nombre de personnes impactées)
  • Non respect des trajectoires, altitudes et/ou mesure de sécurité par certains aéronefs
    • pilotes en apprentissage
    • vols en duo rapproché
    • difficultés face à la météo
    • exercices régime moteur
    • survols des habitations

Pourquoi une nouvelle association de riverains ?
Pourquoi maintenant ?

Ce qui a changé

  • Nouvelles recommandations de l’OMS
  • La nouvelle directive Européenne (2020/367) fixant comme une priorité la lutte contre la pollution sonore
  • La loi sur le droit à vivre dans un environnement sonore sain

Nos objectifs

Notre association a pour but

  • Fédérer et donner une voix aux riverains de l’aérodrome de Lognes-Emerainville.
  • Rendre visible la souffrance des riverains : pollution sonore très au-dessus des recommandations de l’OMS.
  • Sensibiliser les élus à cette question de santé publique.
  • Rétablir les riverains dans leurs pleins droits de citoyens : jouissance paisible, droit au repos, droit à la santé, droit à vivre dans un environnement sonore sain.
  • Faire respecter la Directive européenne 2020/367 qui établit que le bruit aérien ne doit pas dépasser 45 db Lden (conformément aux recommandations de l’OMS).
  • Obtenir une régulation de l’aviation de loisir qui prenne en compte l’existence de citoyens dans les zones urbanisées.