Depuis le mois de juin, nous avons contacté les mairies des communes affectées par la pollution sonore générée par les survols de loisir (Bussy-Saint-Georges, Champs-sur-Marne, Collégien, Croissy-Beaubourg, Emerainville, Ferrières-en-Brie, Lognes, Noisiel, Noisy-le-Grand, Pontault-Combault, Roissy-en-Brie, Torcy, Villeneuve-Saint-Denis), soit par courrier, soit par mail, soit via leur site internet.

Le bilan n’est pas de nature à effacer le sentiment d’abandon vécu par les riverains. En effet, seules quelques mairies nous ont répondu :

Peu de mairies en fin de compte, au regard de la nuisance subie et de l’importance de ce problème de santé publique, pourtant au cœur des préoccupations de l’OMS et de la Commission Européenne. Quoi qu’il en soit, nous continuerons.