La Commission Consultative de l’Environnement est un organisme chargé de faire un bilan annuel de l’application de la charte de qualité de l’environnement en France depuis 1985, souvent en lien avec l’aéronautique.

L’aérodrome de Lognes Emerainville a sa propre CCE, consultée environ tous les ans. Elle a par exemple participé à la mise à jour du dernier PEB.

Les participants

Qui participent ? La CCE est constituée de 3 collèges :

  • Les représentants des professions de l’aéronautique, comme ADP, et les personnels et usagers de l’aérodrome
  • Les collectivités locales, conseil régional, conseil général du 77, communes voisines du 77
  • Différentes associations, dont certaines représentants les riverains.

Nous avons donc le 1er collège, très présent en nombre, qui représente les “pro” aéronautique. Ils sont forcément pour le maintien voire l’augmentation de l’activité sur l’aérodrome car ils en vivent.

Vient ensuite l’Etat, lui aussi pro aéronautique, ne serait-ce que pour des raisons économiques, en générant des activités (et des emplois), mais aussi pour occuper ses administrations (DGAC par ex). L’État est aussi derrière ADP, qui est le gestionnaire de l’aérodrome, et il pousse pour maintenir l’activité (dixit ADP).

Il y a quelques collectivités locales, mais cela ne concerne qu’une petite partie des villes survolées. Noisy-le-Grand n’y est pas par exemple, le conseil départemental du 93 non plus… Les villes, poussées par l’Etat, doivent construire des logements, et fournir des emplois. Certaines touchent de l’argent de l’aérodrome. Elles sont donc plutôt pour préserver l’activité de l’aérodrome, même si certaines entendent les plaintes des riverains.

Vient enfin des associations, pour obtenir de la représentativité au plus proche du terrain. Attention, elles ne sont pas toutes contre l’aviation légère.

On constate donc que au mieux, l’intérêt même des riverains, ceux qui subissent réellement les nuisances, ne peuvent se faire entendre qu’en présence d’associations, tout en restant dans le meilleur des cas, très minoritaire. La CCE n’est de toute façon que, comme son nom l’indique, consultative…

Texte de loi sur la CCE

Résumé des précédentes CCE

Les retranscriptions ou comptes-rendus sont publiquement disponibles, ce qui permet de comprendre son fonctionnement, ses participants, ses sujets.

Au début, il s’agissait de retranscriptions complètes de tout ce qui se disait, pour la plus grande transparence. Mais depuis de nombreuses années, nous avons uniquement droit à un compte-rendu. Fini les blagues et autres remarques désobligeantes sur le zèle des riverains à se plaindre pour un rien… Dommage.

Voici donc près de 15 ans de retranscriptions et de comptes rendus des CCE résumés ici, en restant factuel. Nos remarques y sont ajoutées en couleur.

CCE 2005

  • Questions sur la construction éventuelle d’un repère visuel (feu à éclat), au niveau du bois St Martin ou forêt des Yvris, vers la ligne RER E, pour matérialiser le début du virage, afin d’aider les pilotes à éviter le survol de certaines zones et habitation. A priori ceci n’a jamais été réalisé.
  • L’État (DIREN), la ville d’Emerainville et EPAMARNE, ainsi que ADP, participent au financement de la pose de silencieux. Il s’agit d’un programme à l’initiative de la ville d’Emerainville, dans l’idée de réduire les nuisances pour les riverains. En 2020, l’inventaire des avions équipés de silencieux n’est toujours pas connu. L’efficacité n’est pas non plus prouvée (cf CCE futures).
  • Beaucoup d’avions en sont déjà équipés mais les riverains notent aucune différence. Ceci confirmant que le bruit vient principalement des hélices.
  • Proposition de décaler le seuil d’atterrissage et de décollage en allongeant la piste principale. Tout est prévu pour, mais a priori là encore, ceci n’a jamais été réalisé. Cela permettrait aux avions d’être plus vite plus haut, mais pourrait aussi autoriser d’autres types d’avions à utiliser l’aérodrome. Donc un trop gros risque pour les riverains.
  • Aérodrome est il norme ISO 14001 ? ADP y songe pour l’aérodrome, mais cela n’a que peu d’impact pour les riverains. En 2020, aucune réponse sur l’application de cette norme.
  • Les hélicoptères n’ont pas le droit aux tours de pistes, cours etc. cf VAC LFPL. Une très bonne mesure vu les nuisances qu’ils provoquent.

CCE 2006

Le trafic et son évolution sont des sujets toujours évoqués en début de réunion.

Nous apprenons dans cette CCE que les sujets concernant la pollution ne sont pas une priorité pour le préfet de l’époque. L’aérodrome et les avions peuvent polluer autant qu’ils veulent vu que les voitures et les autres aéroports autour polluent plus…

L’association ADIHR (Association de Défense des Intérêts des Habitants des Richardets, quartier de Noisy le Grand survolé par les avions) est intervenu à de nombreuses reprises, avec des remarques pertinentes, mais sans effet.

  • 88 864 mouvements pour 2005 (dont 3% helico). 87% des mouvements viennent des aéroclubs, dont la moitié sont des tours de piste (formations)
  • Les riverains notent une amélioration avec les avions équipés de silencieux, le bruit n’est pas forcement mois fort, mais dure moins longtemps (on note la contradiction avec la CCE 2005, pour nous en 2020 l’hélice émet sûrement autant de bruit voire plus)
  • Financement par EPAMARNE, Emerainville, ADP, DIREN pour la pose des silencieux. Sujet déjà évoqué en 2005. Mais combien d’avions en sont équipés ? Pas de réponse. Toujours le cas en 2020.
  • Seuls les avions des écoles du GALE sont concernés. Difficile d’avoir confirmation qu’ils ont tous été équipés. Le GALE évite de répondre clairement.
  • Le Maire d’Emerainville (M. Bernard) veut maintenant équiper les autres types d’avions dont la part du trafic augmente. Une bonne initiative.
  • Il y a 160 avions basés sur Lognes. La moitié serait équipée de silencieux (dixit GALE), ce qui est très peu au final.
  • 10 avions de conception récente sont arrivés et seraient plus silencieux (moteur, silencieux, hélice multipales). Là aussi, trop peu sur les 160.
  • DGAC/DAC Nord proposent de faire un inventaire du parc pour connaître les avions encore bruyants, qui pourraient être équipés de silencieux etc Étude qui serait pilotée par ADP. A priori jamais réalisée.
  • Les hélicoptères ne suivent plus un circuit évitant les nuisances, et coupent au dessus des Richardets (toujours le cas en 2020). Recherche d’une solution demandée par ADIHR, a priori jamais réalisée.
  • ADP s’était engagé à ne pas ajouter d’école/association, nié par ADP. Dommage.
  • La 2e piste en herbe n’est ouverte a priori que 6 mois par an, mais il y a débat sur la véracité de cette estimation. Elle subit les aléas météorologiques (elle doit séchée après de fortes pluies).
  • Sur la pollution atmosphérique, le préfet remarque qu’il y a l’autoroute A4 donc bon… En 2020 le sujet de la pollution est toujours tabou.
  • Un avion consomme 30/35 litre à l’heure, soit 10/12 L/100 (d’après le GALE, M Barreau)
  • Le préfet pense que la pollution de Lognes est négligeable face à Orly ou Roissy… Comme souvent sur ces sujets, c’est toujours de la faute des autres…
  • L’ADIRH fait remarquer que les avions de Lognes volant bien plus bas, la pollution arrive tout autant. Remarque très pertinente mais ignorée.
  • Combien de carburant est consommé à Lognes par an ? Personne ne sait répondre, la question est toujours en suspens en 2020…
  • DGAC dit qu’on ne pourra pas voler à l’électrique, donc qu’il faut bien consommer du carburant (la DGAC n’est pas visionnaire)
  • Elle ajoute qu’il n’y a plus de service qui surveille la pollution près des aérodromes. Aveux très dérangeant…
  • Le GALE rejette ce genre d’étude vu que l’aérodrome est enclavé entre A4/104 et qu’on pourra pas différencier l’origine. C’est toujours de la faute des autres…
  • Existe t-il des contrôles pollutions sur les avions de loisir ? Comme le CT pour les voitures. Question pertinente mais éludée.
  • Le GALE annonce qu’il y a encore quelques années, il y avait encore du plomb dans l’essence avion…
  • Emerainville propose que LFPL soit ISO 14001 pour ces questions sur la pollution (attention cela concerne que la plateforme, pas les usagers ni avions). Proposition déjà émise en 2005, en 2020 nous ne savons toujours pas ce qu’il en est.
  • La DAC Nord rappelle l’intérêt du PEB: “moyen de gérer les sols autour de la plateforme et éviter que viennent s’implanter autour des populations qui seront en fait gênées particulièrement par le bruit.” Déjà à ce moment, rien de prévu pour les habitations existantes…
  • Logiciel INM (USA) pour modéliser les zones de bruit. Est-il adapté ?
  • L’ADIHR note que le PEB sera obsolète quand il sortira, qu’entre temps de nombreuses constructions auront utilisées la zone… Les années donneront raison à l’ADIHR.
  • Le GALE précise que l’article L112-16 interdit aux habitant de demandé réparation s’ils se sont installés après l’aérodrome (qui date de 1936). Donc aucune évolution du droit possible, ni de nouvelles normes etc ?
  • en 2006 la PAF a fait 70 contrôles, sur 159 avions/pilotes. Pas plus de contrôle qu’en 2005 contrairement à ce qui avait été promis souligne l’ADIHR. Remarque sans suite.
  • Le maire d’Emerainville : “Heureusement que [l’aérodrome] est là, cela nous évite des tours (immeubles) et des constructions.”
  • Les pro aviation: Guyancourt a vu son aérodrome fermer, les riverains s’en mordent les doigts, usines à la place avec rotations de 38 tonnes jour et nuit. A vérifier. GALE confirme. Etat des lieux en 2020, cet emplacement a permis, à l’époque, la création de nombreuses habitations, des écoles et équipement sportifs, et des zones d’activités, aucune trace de plaintes.
  • GALE renouvelle sa demande à la DDE pour mieux signaliser l’aérodrome. Toujours rien en 2020.
  • ADIHR propose une charte: aucun vol avant 9h et après 20h, dimanche après 12h, samedi entre 12h et 15h et après 19h, fériés de 12 à 15h entre 1/10 et 30/04 (hiver), fériés après 12h entre 1/5 et 30/9 (été)
  • Proposition refusée car non négociée avec les usagers. Prévoir plutôt des avenants à la charte existante qui avait été initiée par Emerainville. Elle serait consultable en mairie.

CCE 2007

  • trafic stable
  • Révision du PEB en cours. Pour le trafic, les journées représentatives retenues pour le PEB sont le 11 mars et le 19 mai 2007
  • Aucune infraction ne peut être relevée en cas de non respect du tour de piste (DGAC)
  • Il y a toujours des avions non équipés de silencieux
  • Hélices qui font moins de bruit, rallonge de la piste évoquées (comme en 2005)
  • Hélices silencieuses coûtent très cher et pas certifiées pour Lognes ?
  • Rallongement de la piste est un problème de financement
  • trafic stable mais tours de piste +5.3% (donc plus de gênes pour les riverains)
  • sur les 2 journées représentatives : 1000 mouvements
  • Sens de décollage: 45% vers Est, 55% vers Ouest
  • Modélisation du bruit des hélico pour le PEB remplacés par des avions… (assez peu réaliste)

CCE 2010

  • pas de CCE en 2009, ni 2008 ?
  • Noisy le Grand représenté pour la 1ere fois !
  • trafic en très légère hausse entre 2007 et 2009 (86404, 87163, 87720)
  • trafic en auto information (tour de contrôle fermée) est une estimation, donc rien de sûr
  • trafic hélico faible, mais en augmentation, mais qui ne devrait pas croître d’après ADP (donc rien de fiable)
  • 50% tour de piste 25% vols locaux 25% voyages
  • Évacuation Sanitaire = EVASAN = Helico biturbine = kérosène (JET A1 ?)
  • hélico en hausse pour refueling car de moins en moins de station en IDF (plus de gênes pour les riverains)
  • GALE avertit les riverains que la DGAC voudrait supprimer la restriction des weekends et jours fériés interdisant le trafic non basé. Qu’en est-il en 2020 ?
  • DGAC (DSAC Nord) confirme, la demande vient de la SNA, mais ils ont gelé cette proposition
  • DSAC Nord et le président font de l’humour comme quoi les riverains seraient peut être d’accord… ça rigole… Pas de respect pour les riverains victimes des nuisances.
  • GALE indique que le nombre de mouvements moyen par jour a bien baissé, passant de 400 à 200. A vérifier
  • Croissy Beaubourg demande si la rumeur de délocalisation des aérodromes de la région est vraie
  • DGAC n’a pas eu vent de ces rumeurs (des asso de riverains “trop” actives certes mais pas de véritable pression pour fermer Lognes). Pas de respect pour les riverains victimes des nuisances.
  • DGAC dit que c’est l’Etat qui demande à ADP de pérenniser cette activité à Lognes. Activité source d’emplois et de revenus, pas forcement à Lognes.
  • Croissy content que ce ne soit que des rumeurs… Croissy semble plutôt pro aviation.
  • M. Rizzo de Noisy-Le-Grand précise que cette rumeur vient sûrement du Grand Paris. Faire du loisir, voler au dessus des gens “n’a plus beaucoup de sens”. M. Rizzo à tenu le bureau de vote à l’école des Yvris 2 jours, et à la fin de journée il en avait “marre”… Il parle de l’augmentation d’asso, de pétition, de mécontentements. Comme quoi aller sur le terrain a du bon.
  • ADP (M. Charritat) dit que les avions modernes, fenêtres fermés, on ne les entend plus… si les altitudes minimales sont respectées. Il ne doit pas habiter dans le coin…
  • Il propose que les plaintes sans réponse lui soient adressées. Aucune information sur ke comment.
  • Pour le moyen et long terme concernant la fermeture (rumeur) voir le contrat de régulation économique sur le site de ADP. (introuvable?)
  • DGAC affirme qu’il n’y a pas de fermeture de l’héliport d’Issy-les-Moulineaux…
  • Le trafic hélico pourrait être reporté sur Lognes ! Encore plus de gênes pour les riverains.
  • M. Mary (Vivre à Collégien), qui est lui-même pilote, trouve que la majorité des pilotes font attention aux riverains. Le circuit est donc peut être inadapté ?
  • DCPAF avoue manquer de moyens pour faire les contrôles
  • DCPAF affirme n’avoir reçu aucune plainte, tout comme la tour de Lognes… (ah? L’absence de preuve ne doit pas être la preuve d’absence !)
  • DCPAF est contre le fait de verbaliser les écarts de trajectoire… ou d’altitude. Ils en ont pas les moyens de toute façon.
  • OACI n’autorise que 500ft minimum, la France autorise 150ft pour par ex les exercices panne moteur. Voir si c’est toujours autorisé ?
  • Premier PEB date de 1985, toujours en vigueur en 2010, basé sur 185 000 mouvements, avec une moyenne annuelle / 365 jours utilisant l’indice psophique.
  • Nouveau PEB = 2 journées représentatives utilisant le nouvel indice LDEN (moyenne sur 24h, donc inadapté à l’aérodrome).
  • Logiciel de modélisation américain: INM (alogrtyhme de décision, saisir la CADA?)
  • Pour les hélico, 5 modèles retenus: R22, R44, Dauphin, Ecureil et Alouette
  • Trajectoires hélico identiques aux avions ?? non
  • Zone C jusqu’à “Lden 52 pour reprendre à peu près tout le tour de piste”
  • Cartes stratégiques de bruit, imposées par l’Europe
  • CCE est consultative dans l’élaboration du PEB. Elle peut donner son avis mais au final c’est la préfecture (donc l’Etat) qui décide. Etat = ADP = continuer l’activité, Usagers + DGAC = continuer l’activité, Collectivités = pas trop de zone de bruits sinon embêtées pour construire (pression de l’Etat). Il n’y a que les riverains qui poussent pour des zones réalistes.
  • Le GALE s’inquiète que le nouveau PEB soit moins restrictif (zone C plus petite) et donc que cela amène + de riverains autour de l’aérodrome, et donc on comprend, plus de plaintes.
  • Croissy Beaubourg demande à ce que les pilotes évitent les habitations pour les exercices de basses hauteurs. Le GALE répond que ces exercices ne sont pas fait au dessus des habitations, et pas le dimanche car c’est la tour qui les autorise. Le GALE conseille d’appeler la tour car si c’est le cas, ce n’est pas normal. Dialogue de sourd, la tour est normalement fermée le dimanche ?
  • Noisy demande si on peut publier le numéro de la tour dans le journal de la ville. Tout le monde proteste! C’est pourtant une bonne proposition.
  • la DSAC Nord propose de leur envoyer les signalements d’avions trop bas, ou pas au bon endroit, pour les phénomènes récurrents, et ils feront une enquête. Les transpondeurs pour suivre les avions sont obligatoires en IDF. Si avéré, ils iront sur le terrain pour faire de la sensibilisation/information. Pas de sanction possible.
  • M Berwick (Roissy en Brie) propose de filtrer les signalements de ces concitoyens. Car il les connaît ils disent tous qu’ils ne veulent pas d’avions au dessus de chez eux, mais partent en vacances en avion…??? Donc même les collectivités sont contre les riverains.

CCE 2011

  • trafic 2010 en baisse pour les avions, mais en hausse pour les hélicos. Peu de changement.
  • Vive mieux à Emerainville demande si en plus de l’évolution du trafic, un contrôle sur l’évolution du bruit était fait ? Bonne remarque. Pas de réponse.
  • ADP évoque le projet CALIPSO pour 2012. En essai depuis 201 à Toussus-le-Noble, résultat très décevant pour les riverains.
  • Vivre à Collégien demande les statistique sur le week end. Car si globalement il y a moins de vols ils sont peut être plus concentrés sur les weekends, et gênent plus les riverains (remarque pertinente)
  • ADP propose de travailler pour fournir ses statistiques (a priori sans retour)
  • Touch n Go toujours compté comme un mouvement (1 décollage = 1 mouvement)
  • M. Rizzo (Noisy-Le-Grand) parle d’un groupe sur Facebook qui commence “à attirer pas mal de personnes”
  • ADP redit que en avions on peut faire des écarts (meteo etc) bref le discours habituel mais aucune proposition.
  • ADP travaille aussi pour avoir des avions plus silencieux (quid? aucun résultat probant en 2020)
  • Vivre mieux à Emerainville demande si la tour peut faire des remarques aux pilotes à leur retour sur le mauvais suivi du circuit ? Pas vraiment une priorité répond la DSAC Nord, ce n’est pas leur travail. Elle le fait de temps en temps.
  • Croissy Beaubourg revient sur les vols basses hauteurs (300ft) et demandent s’il est possible de sensibiliser les clubs, instructeurs, pilotes etc Bonne remarque, l’altitude joue beaucoup sur les nuisances. Sans suite, voir les remarques suivantes.
  • Tour de piste normal = 800ft, basse hauteur = 300 à 500ft
  • La DCPAF précise que dans le code de l’aviation civile, il n’y a pas d’infraction possible dans les phases de décollage ou d’atterrissage…
  • La DCPAF précise que l’intégration dans le circuit de Lognes est déjà difficile, ils ne veulent pas embêter plus les pilotes… Merci pour les riverains…
  • La DCPAF précise aussi qu’il n’y a pas comme dans le code de la route, une verbalisation possible en cas d’un dépassement d’un seuil de bruit. Peut être dans les prochains textes. Toujours rien en 2020.
  • La DCPAF reconnaît aussi que faute de moyen, il n’y a pas vraiment de contrôle. Ils ont personnes sur place à Lognes. Pas de réglementation, pas de contrôle…
  • Si constat, verbalisation procédure longue, le pilote risque au final 38€ d’amende… donc autant laisser faire?
  • Sur la charte (histoire des silencieux), il s’agit de la première charte signée en France de ce type, mis en œuvre via Emerainville en 1997. Il faut aller plus loin, rien de nouveau dans la charte depuis 1997.
  • DSAC Nord précise qu’en plus de l’amende de 38€, il y a un risque de poursuite disciplinaire qui peut aller jusqu’à la suspension de la licence du pilote (s’ils le retrouvent). Autant rien faire selon la DSAC…
  • Procédure : contacter la DGAC mais un particulier n’est pas en mesure de constater une infraction, c’est la DCPAF qui peut le faire. Mais qui faute de moyen ne le fera pas…
  • Et il faut absolument l’immatriculation de l’avion en question sinon trop de travail de recherche… Comment rendre les immatriculation plus visibles ?
  • Le président insiste, pour les avions perdus, les riverains ne sont pas officier de police judiciaire, donc pas de constat d’infraction possible. Ils doivent contacter le club (lequel?) et la DGAC. Irréaliste de proposer ça…
  • Si un pilote coupe le circuit, peut-il faire plus de tour dans son heure de vol ? Bonne question, sans réponse.
  • Adjoint maire de Roissy en Brie indique que si les riverains se plaignent c’est que les avions ne font pas des écarts occasionnels/ponctuels, c’est vraiment répétitif. Remarque pertinente.
  • Voir avec les clubs, le GALE propose même d’avoir une ligne directe pour signaler les écarts. A priori sans suite.
  • M. Portmann (GALE) ressort l’excuse du problème de parallaxe, que les riverains pensent être de bonne foi, l’avion vole au bon endroit. Bref ils ignorent la gêne réelle, et déporte le sujet sur un faux problème (la trajectoire)
  • M Charles (vivre à Collégien) s’énerve un peu sur cette nieme utilisation de l’excuse de parallaxe…
  • Proposition d’une ligne direct et d’un mail pour signaler ça aux clubs de Lognes. Ligne directe sans suite.
  • ADP propose la boite mail pour Lognes, mais ils n’ont pas les moyens de mettre quelqu’un dessus 24h/24… Adresse non communiquée.
  • BRUITPARIF parle de sa campagne de mesure du bruit autour de l’aérodrome. Une bonne chose.

CCE 2012

  • trafic en augmentation de 9% entre 2010 et 2011
  • le trafic week end représente 30% (pour 2jours vs 5 c’est beaucoup)
  • DGAC présente le projet CALIPSO pour classifier les avions en fonction de leur nuisance. En 2020 rien sur ce sujet, les avions ne sont toujours pas tous référencés.
  • CALIPSO pour les hélico ? Encore trop tôt pour le savoir.
  • Pour le bruit des avions voir loi OACI
  • Le GALE parle des nouveaux logements (117) au château de Malnoue (Emerainville)
  • Le GALE prévient que c’est pas logique de faire de nouveaux logements si près… Bonne remarque.
  • Le GALE demande comment la mairie peut autoriser ça ?
  • Promoteur: EPAMARNE
  • EPAMARNE = La région = contradictoire avec la CCE. Sans suite.
  • Roissy en Brie revient sur le sujet du respect des trajectoires, et demande un bilan sur la fameuse boite mail pour les plaintes (environnementlbg@adp.fr)
  • ADP: 0 plainte dans la BAL venant de Roissy-en-Brie. Forcément l’adresse est introuvable… L’absence de preuve n’est pas preuve de l’absence…
  • M. VESCO (Croissy-Beaubourg) pour les riverains ça va (ah bon?), les avions gênent moins que les motos…
  • De plus en plus de plaintes contre les helicos, qui font plus de bruit qu’un avion. Le sujet est pourtant pas plus évoqué.
  • Le GALE précise que se sont surtout du transit (et alors ?)
  • Lognes récupère le trafic hélico de Issy-les-Moulineaux
  • DCPAF précise qu’il n’y a pas de réglementation pour les hélicos militaires, secours, SAMU etc Quelle est leur proportion ?
  • DGAC Nord précise que Issy n’est pas fermé, il y a les décret de 1994 et 2010 qui interdisent les mouvements circulaires touristiques et les mouvements avec une escale de moins d’une heure dans les zone à forte population. Lognes est aussi concerné. Ouf, une bonne chose !
  • Le GALE fournit un chevelu (relevé radar sur une période) pour montrer que le tour de piste est très respecté, même si on voit quelques écarts.
  • la DGAC précise que le tracé n’est pas 100% exact. Peut être une précision de 50 ou 100m
  • la DGAC précise aussi que la météo peut expliquer les dépassements du tour de piste (excuse habituelle)
  • la DGAC préfère des discussions bilatérales (pour noyer le poisson sûrement), les tracés ne sont pas opposables (pourtant ils les utilisent quand les riverains se plaignent)

CCE 2015

Il s’agit maintenant de compte-rendu, et plus de retranscription complète des discussions.

  • Trafic toujours majoritairement en avions légers (vs ULM, Helicos)
  • Creux en hiver, pointes en été (classique)
  • Tendance à la baisse, 85000 mouvements en 2007 vs 74000 en 2015
  • Tendance due à la conjecture économique et aux coûts de plus en plus élevés de ce loisir
  • Trafic avion -10% mais trafic hélicos +2,2%
  • ADP indique que Lognes n’est pas rentable (pourquoi le garder dans ce cas?)
  • Le GALE précise que le trafic ULM (qui sont bruyants) ne devrait pas augmenter, et reste de toute façon marginal (forcement vu le volume d’avion, mais pour autant ils gênent quand même). Sur quoi se base le GALE pour faire cette prédiction ?

CCE 2016

  • Trafic toujours en légère baisse -7.1% pour 74839 mouvements (pourtant 74000 en CCE 2015)
  • Toujours la même répartition : 50% en tour de piste, 25% en vols locaux, 25% en voyage
  • M. Trombetta (VMEM) précise que même si le trafic baisse, les pointes de forte activité sont toujours là dès qu’il fait beau (et donc gênes aux pires moments)
  • M. Sanchez (Mairie de Noisiel), demande si vu la baisse de trafic la fermeture n’est pas envisagée par ADP ? Sujet déjà évoqué en 2010.
  • Non répond ADP
  • Le GALE regrette la suppression du PPF (Point de Passage Frontalier) qui interdit le trafic venant de l’étranger (déporté sur Le Touquet ou Troyes)
  • M. Yuste (Maire de Lognes) partage cet avis… car perte d’activité, perte de revenus
  • M. Trombetta (VMEM) demande si pendant les pics de pollution en IDF, il y a des restrictions pour l’aérodrome ? Bonne question.
  • La DSAC Nord répond que oui, interdiction des tours de piste à l’exception de ceux dispensés lors d’une formation par un organisme déclaré (les aeroclubs ne sont ils pas tous déclarés ? Qu’est-ce que cela représente ?)

CCE 2017

Les votes sont lancés pour les avis de la CCE sur la définition du PEB, et principalement sur les limites des indices LDEN pour les différentes zones (ce qui permet de jouer sur leur taille).

  • M. Yuste (Maire de Lognes) annonce que si l’activité de l’aérodrome croit c’est une bonne chose (économiquement). Il veut donc une zone C plus petite, et une D (facultative) plus grande.
  • Pourtant le PEB indique que 49% de la population de Lognes est impactée. Sûrement pas une priorité.
  • Emerainville 74% de la population impactée.
  • Croissy-Beaubourg 100%
  • Champs sur Marne 5%
  • Noisiel 0
  • Torcy 3%
  • Collégien 0
  • Pontault-Combault 2%
  • Roissy en Brie 0
  • Noisy-le-Grand 2%
  • Zone D votée à l’unanimité (14 votants)
  • Fin de Zone C possible de 52 à 57 dB : 54 retenu (10 votants)
  • Fin de Zone B possible entre 62 et 65 dB : 62 retenu (10 votants)

CCE 2018

Projet de PEB (PPEB) envoyé aux communes.

  • Les communes ont reçue le projet de PEB. 3 sont favorables, 1 contre, le reste sans réponse et donc considéré comme favorable
  • Emerainville déplore que 54 dB ait été retenue pour la zone C
  • Emerainville s’étonne que les votes des communes les plus touchées ne disposent pas d’une pondération plus importante. Sans suite.
  • 2 voix contre le projet : Emerainville et VMEM
  • 4 abstentions: Pontault-Combault, Noisy-le-Grand, Roissy-en-Brie et Champs-sur-Marne
  • L’enquête publique va pouvoir commencer, elle ne dure que 1 mois c’est peu…
  • Trafic en baisse de -2,3% pour 68600 mouvements
  • Record historique reste 2011 avec 91864 mouvements
  • La plus grosse journée : 495 mouvements (record étant 605 en 2011)