Réponse de la DGAC à notre courrier au Conseil National du Bruit

Réponse de la DGAC à notre courrier au Conseil National du Bruit

Début juillet, nous sollicitions le Conseil National du Bruit (CNB), dépendant du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire (MTES), sur nos problèmes concernant la pollution sonore et autres nuisances liées aux activités de l’aérodrome Lognes-Emerainville. Nous insistions surtout sur le manque de régulation de l’aviation de loisir, le manque de concertation avec les riverains, et le manque de normes respectant les nouvelles études et recommandation de l’OMS et/ou des nouvelles directives européennes. Tout cela dans le cadre des impacts sur la santé pour les riverains.

Vous pouvez lire le contenu de ce courrier de début juillet sur notre page “Lettre au Conseil National du Bruit“.

Le MTES semble malheureusement botter en touche et a chargé la DGAC de nous répondre. Certes la majorité des sujets concernent bien l’aviation civile, mais le fond sur les pollutions et la santé n’est normalement pas de leur compétence.

Nous notons dans leur réponse que “la seule finalité d’un PEB est d’organiser l’urbanisation proche des aérodromes en préservant l’activité aéronautique”. Ce qui confirme le manque d’outils visant l’information des riverains, et le peu de considération pour leur santé. Le reste ne nous apporte rien de nouveau.

Pour lire leur réponse, cliquez ici.

Suite à cette réponse de la DGAC, nous avons répondu au MTES, par un courrier que vous pouvez lire sur la page “Notre réponse au courrier de la DGAC“.

Dans ce courrier nous faisons part de nos commentaires suite à la réponse de la DGAC, en essayant d’être plus directif. Nous concluons par une demande légitime d’un arrêté visant à suspendre les vols le dimanche, et à imposer des plages de silence en semaine, en attendant la retranscription dans la loi française de la directive européenne 2020/367.

Laisser un commentaire